L’autre menhir de St Pierre-Eglise, situé au Plat-Douet

longuepierre.jpg

L’autre pierre butée de St Pierre-Eglise, qui se nomme la longue-pierre, est peut-être la plus considérable de toutes celles du département : aussi elle est bien connue. Elle est placée proche un ruisseau qui sépare St Pierre-Eglise de Cosqueville, dans un lieu bas et à un petit quart de lieue au N. du bourg de Saint-Pierre-Eglise.

On peut la comparer à un énorme pilier ayant une base quadrilatère, dont le haut serait coupé très obliquement sur ses faces. Sa hauteur est de 12 pieds 1/2 ; son épaisseur, dans un sens, est de 3 pieds 9 pouces, et dans l’autre de 5 environ. Ses 4 faces sont bien planes et presque verticales ; elles penchent du côté de ses faces N. et O. qui surplombent d’environ 1/2 pied. Au bas de la face E., on voit un défaut ou enfoncement produit, à ce qu’il semble, par une plaque de granite qui en aura été détachée bien nettement. Elle porte aussi quelques traces de caractères tout modernes. C’est par hasard qu’elle a échappé au vandalisme des tailleurs de granite, qui l’avaient marquée pour la couper et l’enlever.

Nous retrouvons encore à Saint-Pierre-Eglise et à Cosqueville, la tradition que les pierres butées de ces communes tournent 3 fois pendant la messe de minuit. 3 pierres érigées, d’après une autre tradition, y portent le nom du mariage des trois princesses ; il parait que ce sont les 2 pierres de Saint-Pierre-Eglise et celle de Cosqueville. les trésors ou la dot de ces princesses sont, dit-on, cachés dans l’espace triangulaire déterminé par les pierres.

 

in Pierre Lefillastre 1833 Annuaire du Département de la Manche

Retour à l'accueil