Il existait autrefois 3 galeries ou allées couvertes à Bricquebec. On n’en retrouve aujourd’hui plus qu’une seule, celles des Petites Roches. Pierre Le Fillastre l’appelle galerie de la Petite Roche.

roch.jpg

Comme nous l’avons déjà dit, 3 galeries couvertes se voient à Bricquebec, dans la forêt dite usagère, et sur la colline des Grosses-Roches.

Ce monument est le plus long et le plus considérable du département. Il est placé au milieu du bois des Grosses-Roches, à 130 mètres au couchant du rocher dit la Petite-Roche, et à 425 mètres de la galerie de Câtillon, au S.O., sur la pente occidental de la colline, et sur un terrain uni et sans pierres. Il est orienté de l’E. à l’O.

Sa longueur (non compris un prolongement dont on parlera par la suite) est de 60 pieds, sa largeur et sa hauteur intérieures sont d’un mètre environ.

La majeure partie des jambages subsistent et sont encore en place, surtout au rang du midi ; les autres ont disparu et sont bouleversés.

L’extrémité orientale de la galerie était ouverte, tandis que l’autre est fermée par une grande pierre plate, plantée verticalement et mise en travers ; presque toutes les roches de la couverture ont été enlevées ; on n’en voit plus que 6 ou 7 qui sont sans doute les plus grosses et qu’on n’a pu enlever. Une seule est encore bien en place vers le milieu de la galerie ; le dessus en est droit, et on pouvait aisément s’y tenir debout. Aux deux côtés de cette roche, on en voit deux autres, appartenant aussi au toit, qui sont à moitié renversées. enfin, les autres pierres de la couverture sont jetées à terre. La longueur de ces 7 roches varie depuis 6 à 9 pieds.

 

in Pierre Le Fillastre, 1833, Annuaire du Département de la Manche

Retour à l'accueil